L’angoisse

IMAGE_00649

L’angoisse

 

Source WIKIPEDIA

Le mot angoisse regroupe plusieurs sens et définitions mais avant tout elle est une expérience « psychométaphysique »1. Avant d’être considérée comme un sujet pour la psychologie, la « santé mentale » et de devenir un marché pour les Pharmas, l’angoisse a été reconnue comme un phénomène humain universel qui plonge ses racines dans la question de l’Être (qui suis-je, d’où est ce que je viens, qu’est ce que l’Éternité, le néant, la mort, etc.). La psychopathologie de l’angoisse retrouve à un niveau individuel un questionnement universel, les deux sont inséparables même si pratiquement, elles ne doivent pas être confondues. Saint Augustin, Pascal, Kierkegaard, Heidegger, Jean-Paul Sartre parmi les philosophes et Karl Jaspers et Pierre Janet pour la psychologie, Sigmund Freud 2 pour la psychanalyse ont chacun traité à leur manière cette question de l’angoisse, questions sur la mort, les origines, etc. L’angoisse n’est ni réductible à une manifestation psychologique ni à une question philosophique, elle est l’une et l’autre dans ses fondements.

  1. En philosophie, le sujet a été traité par plusieurs auteurs et particulièrement l’existentialisme pour lequel elle prend la valeur d’un questionnement sur la condition humaine.
  2. En psychopathologie il désigne un état de mal-être qui se manifeste par une sensation interne d’oppression et de resserrement ressentie au niveau du corps. Ceci s’accompagnant généralement d’une crainte de malheurs ou de mort imminente contre lesquelles le sujet se sent impuissant. L’angoisse n’est pas un signe psychopathologique en lui-même mais le miroir d’un ensemble de phénomènes affectifs ; toutefois, si elle devient trop fréquente voire continue l’angoisse devient un symptôme pouvant être corrélée à d’autres signes particuliers pour former un syndrome, ou se présenter de manière isolée à travers l’anxiété généralisée, ou névrose d’angoisse. Dans certaines situations cliniques, une absence d’angoisse peut-être aussi alarmante qu’un excès.
  3. En psychanalyse freudienne, l’angoisse est à la fois un concept métapsychologique dans la première topique puis, retravaillée dans la deuxième, et dès lors vue comme la manifestation clinique signal d’un conflit intrapsychique.

Malek Boualem

Besttips |
Howtotips |
majukabeh |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mamhung
| Software Testing
| Cheapproduct